Avertir le modérateur

25/09/2009

Rassemblement des Ecologistes (3)

Depuis plusieurs mois, il ne se passe pas un jour où, telle ou telle personnalité ou organisation, associative, syndicale et même politique, n’en appelle au rassemblement des écologistes pour qu’enfin il soit possible, dans le respect des particularités de chacun, de créer les conditions favorables à la naissance d’un mouvement suffisamment fort pour peser avec succès dans le débat politique qui trace l’avenir de la cité.

Ces initiatives s’inscrivent toutes dans le nécessaire dépassement du débat droite/gauche qui depuis trop longtemps règle les rapports politiques au sein de la société européenne. C’est qu’en effet cette grille d’approche des rapports politiques est désormais devenue obsolète.

Le choix n’est plus entre productivistes libéraux ou productivistes sociaux dont les projets globaux ne se différencient qu’à la marge. Mais entre ceux-là et ceux qui ont à cœur de se libérer du dogme de la croissance illimitée, utilisatrice inconséquente des ressources et des espaces physiquement limités de la planète, qui constitue la colonne vertébrale de tous les projets du capitalisme fut-il d’état ou de marché.

Ce dont la société a besoin ne se discute plus à la marge mais à la racine !

La voie nouvelle, nous le savons désormais, est celle d’un avenir  de partage équilibré des richesses, d’une utilisation raisonnée des ressources, de la mise en place de relations pacifiées, de la préservation des équilibres naturels et du respect de la vie.

Autant d’objectifs que le projet de croissance verte s’appuyant sur un capitalisme moralisé n’est par nature pas en mesure de réaliser. L’exemple des opérateurs du système financier international qui dès la première manifestation de redémarrage des  affaires se remettent à spéculer de plus belle en sont la manifestation la plus évidente. 

Bref la voie qui s’impose, parce que les peuples la réclament, est celle de l’Ecologisme dont le projet politique vise à remplacer le modèle ancien de croissance du « toujours plus tout seul » par un modèle moderne de développement du « toujours mieux ensemble».

C’est à une véritable révolution que la société est conviée. Révolution comme le fut celle qui a permis, au siècle des lumières, de remplacer en Europe,  l’Ancien Régime monarchique de droit divin par un Régime moderne et plus adapté aux besoins nés de l’évolution des rapports sociaux dans une société qui aspirait à plus de liberté et plus d’égalité.

Pour permettre ce changement, l’instauration de nouveaux rapports de force politiques a été nécessaire et seul le dépassement des clivages en place a permis de le faire! Il faut aussi reconnaître que la violence y a grandement contribué mais il faut croire qu’elle fut légitime puisque le nouveau régime y a survécu  et que la science et la société ont été libérées!

Certains peuvent s’interroger, le combat est-il aujourd’hui de même nature ?

La réponse est clairement oui tant il est difficile d’introduire telle ou telle modification sans que le système dans son ensemble ne se désagrège, tant les intérêts corporatistes légitimes se dressent pour défendre leur pré carré.

« Le printemps a toujours le même hiver à vaincre » se plaisait à dire le philosophe Alain !

Cette formule est,  oh combien, d’actualité, tant il est vrai que le printemps de l’Ecologisme a aujourd’hui à vaincre l’hiver des Libéralismes et des Socialismes réunis.

Les écologistes sauront-il relever le défi de l’indépendance, qui s’impose à eux s’ils veulent porter leurs convictions au cœur du pouvoir délibérant.

Indépendance bien comprise, qui ne peut se résumer à l’isolement ou à des alliances imposées ! Indépendance qui, forte de la solidité des convictions, n’exclue pas le dialogue et la négociation, en vue d’obtenir « un droit à agir » dans le cadre d’un projet de majorité où seraient clairement affichés les actions à réaliser ainsi que les financements associés.

La région et les élections régionales de 2010 constituent un champ idéal d’expériences à ce niveau qui pourrait permettre aux écologistes de tous horizons, adhérents d’un parti, militants associatifs ou simple membre d’un réseau, de s’imposer comme des acteurs incontournables de l’action locale dans la perspective des prochaines échéances nationales.

Les Verts en Haute-Normandie viennent d’annoncer leur intention de présenter dans cette région.une liste autonome pour cette échéance. L’Alliance Ecologiste Indépendante en fera donc de même dans les jours qui viennent !

L’heure reste plus que jamais aux contacts et aux échanges sans préalable, qui peuvent se tenir au moins jusqu’à la fin du mois de Novembre 2009 pour évaluer la possibilité de construire ce rassemblement très attendu.

Les voies ont été tracées par Europe Ecologie, il ne reste plus aux bonnes volontés qu’à les parcourir ! Toutes les intelligences sont invitées à intégrer le mouvement !

Ce qui vaut aujourd’hui pour la Haute-Normandie vaut bien sur pour toutes les Régions de France en général et pour la Basse-Normandie, la Picardie et le Nord-Pas de Calais en particulier

Bernard Frau signe l’appel des Verts haut-normands !

 

100_0487 2.JPG

Après avoir rencontrés Gabriel Cohn Bendit et Denis Szalkowski, tous deux animateurs et promoteurs d’Europe Ecologie avec j’ai pu échanger en toute liberté et parce que je crois profondément qu’il n’est de pire pratique en politique, comme en toute chose d’ailleurs, que de ne pas mettre en accord les paroles et les actes j’ai fait part aux Verts de Haute Normandie de mon souhait de répondre à leur appel selon la forme ci-après.

 

« Je viens de prendre connaissance de votre appel à un rassemblement dans le respect de leur diversité, en direction des acteurs de l’écologie concrète en vue d’élaborer un Eco-Projet pour mettre, en Haute-Normandie, l’écologie au cœur de l’action publique pour la prochaine mandature régionale.

 

Comme vous le savez, j’ai toujours eu à cœur de privilégier l’indépendance d’esprit et l’autonomie dans mes rapports politiques, associatifs ou Professionnels.

 

Tel qu’il se présente, l’appel que vous avez lancé me semble constituer une volonté d’ouverture ! Il me paraît également de nature à faire avancer les idées qui nous tiennent réciproquement à cœur et que nous avons défendues, avec bonheur, chacun à sa place, lors des élections européennes.

 

Aussi, l’indépendance ne signifiant, pour mes amis comme pour moi-même, nullement la fermeture ou l’isolement, je vous fais connaître mon souhait d’associer à votre démarche programmatique mes propres réflexions en vue de faire progresser, chez les haut-normands,  la conscience de la nécessité d’ opérer une mutation tant des comportements citoyens au quotidien que des choix de politiques publiques pour garantir aux générations futures, un avenir plus juste, plus pacifique et plus respectueux de la vie et de la nature. Très cordialement »

 

 

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu