Avertir le modérateur

07/09/2009

François BAYROU : Le cap n’a pas changé seule la voilure est modifiée.

article_Bayrou SIPA CHAMUSSY.jpg

 

Clôturant les travaux de  l’université de rentrée de son mouvement, qui s’est tenue ce week-end à La Grande-Motte, François Bayrou a levé le voile sur son plan de bataille en vue des élections de 2012. Pour lui  désormais ce n’est plus « Tout Sauf Sarkozy »  mais « Tous contre Sarkozy »

 

Offre publique de dialogue en direction du PS

 

 

Jusqu’aux européennes il a ferraillé seul contre tous et surtout contre le chef de l’Etat, entrainant son parti à devoir enregistrer une défaite électorale cuisante !

 

Le voilà revenu à la manœuvre, toujours candidat à la présidentielle de 2012, posant les bases  d’un plan tactique en vue de lui permettre d'être, au soir du premier tour, devant le candidat socialiste face à Nicolas Sarkozy.

 

Manip intelligente, il faut bien le reconnaître, mais ficelle un peu grosse tout de même que cette « offre publique de dialogue (…) à toutes les familles politiques qui veulent une alternance ». Cette opération de diversion a le mérite de confirmer et d’accentuer les lignes de fractures au PS !

 

627830_photo-1252082470305-1-0_150x113.jpgPEILLON et VALLS manifestent leur accord, l’un expliquant que François BAYROU est de gauche dès lors qu’il est dans l’opposition et l’autre se déclarant d'accord pour "dialoguer" afin de bâtir "un contrat de quinquennat, un contrat présidentiel" dans la perspective de 2012.

 

Benoît HAMON, proche de Martine AUBRY et porte parole du PS, est lui plus dubitatif. Sans repousser l’offre faite à son parti, il se contente de faire remarquer que le Modem siège au parlement européen dans un groupe - le groupe libéral – qui est favorable au  démentiellement des services publics.

 

François Bayrou va devoir donner des gages !

Manuel Valls lui a déjà tendu la perche en expliquant que conclure "un pacte de gouvernement des régions" serait "une bonne formule pour ne pas tromper les électeurs".

Lequel Bayrou lui a répondu par avance en précisant que l’accord régional sera discuté nationalement et rendu public au congrès programmatique de son parti qui se tiendra les 5 et 6 décembre à Arras.

Tout en voulant affirmer l’identité de son parti, François Bayrou vient de faire un pas à gauche et du coup s’est très clairement dans les partisans de la bipolarisation de la politique française : « Il y a deux camps, a-t-il indiqué. Il y a ceux qui signent pour que le régime actuel dure dix ans. Et il y a le camp de l’alternance. »

 

Finie la 3ème voie arbitre au centre et choisissant entre la gauche et la droite de gouvernement l’objectif est désormais d’être le premier à gauche pour affronter le candidat de l’autre bord.

 

Fini aussi le rêve d’un grand parti démocrate écologique humaniste et social incarnant la modernité, que souhaitent une très large partie des français et qui reste à construire.

 

Si François Bayrou se donne les moyens de tenter une opération de sauvetage de meubles après son échec aux européennes, il fait fi, en même temps, de tout ce qu’il pouvait y avoir de novateur dans la démarche qu’il a proposée au 1er tour de l’élection présidentielle passée.

 

Il faut désormais que les écologistes du Modem se positionnent.

 

corinne_lepage.jpgCorinne Lepage qui, dans un excellent article paru dans Marianne a déclaré, «  Le système droite-gauche est obsolète. Le vivre autrement doit se conjuguer avec le politique autrement» est la première concernée !

 

Elle qui, dans le même article, ajoutait «  La réalité est qu’il existe aujourd’hui deux manières de voir le monde. La première consiste à adapter à la marge (plus ou moins grande) le système actuel » …. « La seconde manière est celle du XXIe siècle. Elle repose sur l’acceptation de la finitude du monde qui exige de repenser en totalité nos modes de production et de consommation mais aussi notre comptabilité et notre organisation » peut-elle rester sans réagir ?

 

Peut-elle cautionner le nouveau positionnement de François Bayrou  qui, en réalité en proposant l’alternance, ne fait que proposer une nouvelle variante de la guerre interminables de productivistes contre  d’autre productivistes qui n’ont pour seul véritable horizon que le retour impossible du cycle infini de croissance?

 

Le choix est désormais entre Anciens et Modernes !

 

Oui nous pensons comme Corine Lepage que le choix, s’il reste binaire, n’est plus entre droite et gauche mais entre Anciens et Modernes. C’est pourquoi nous lui tendons la main pour construire non pas l’alternance à l’UMP mais autre chose.

 

Autre chose, pas une 3ème voie ! Un autre chemin, qui transcende à la fois la gauche et la droite sur lequel la famille écologiste doit se retrouver pour être résolument engagée face aux défis de notre temps !

 

21:53 Écrit par Bernard FRAU dans 6. Politique nationale | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dialogue, modem, ps, ump, 2012, bayrou, peillon, lepage | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu