Avertir le modérateur

22/08/2009

BNP Paribas accrochée par Eva JOLY

653377.jpg

L'ancienne juge anti-corruption, aujourd’hui députée au Parlement européen a demandé, vendredi 21 août, à la BNP d’indiquer ce qu’elle a engrangé comme revenus "dans ses deux filiales à Chypre, dans les 27 filiales au Luxembourg, dans les 21 filiales au Iles Caïman".

 

 

- "La BNP n'a pas été choisie au hasard. Dans notre travail sur l'Afrique, nous avons vu trop souvent la BNP impliquée dans des montages sur le pétrole qui permettaient aux chefs d'Etat de dégager des fonds dans leurs propres comptes ouverts dans les paradis fiscaux", a expliqué l'ancienne juge anti-corruption, au cours de sa conférence de presse qui s’est tenue durant les Journées d'été des Verts et Europe-Ecologie à Nîmes.

 

Circulez, il n’y a rien à dire !

 

695af1de-8182-11de-932a-729505265d75.jpgBNP Paribas se refuse à commenter les propos de l’eurodéputée. Bottant en touche, la banque se contente de renvoyer les journalistes aux déclarations de Baudouin PROT lors de la présentation des résultats trimestriels de la banque, le 4 août.


Il n’y a pas que le littoral breton qui doit être dépollué ! Cette question de l’existence de paradis fiscaux et des pratiques bancaires douteuses et délictueuses est une question à laquelle toute démocratie digne de ce nom doit apporter des réponses claires et nettes.

 

La BNP Paribas n’est sans doute pas seule à faire usage de « places», libres de tout contrôle, pour traiter d’affaires non avouables.

 

Et UBS la banque du secret bancaire

 

Le dossier UBS, pour ne prendre que celui-ci, montre à quel point le système peut être scandaleusement vicié !

 

Depuis février 2009, la justice américaine a accusé USB d'avoir incité ses clients américains à frauder le fisc, elle exige de celle-ci qu’elle lui fournisse les noms de 52 000 clients. De son côté la banque s’est retranchée derrière le droit helvétique pour refuser d’obtempérer alors même qu’elle a organisé une évasion fiscale pour le compte de ses clients américains.

 

Le secret bancaire et la loi helvétique auraient-ils pour objet de favoriser la délinquance fiscale des riches à ne plus savoir que faire de leur tune ?

 

Le fisc américain et le banquier voyou trouvent un accord

 

57232_53835_ubs-2-une.jpgUn accord est finalement intervenu ces derniers jours au terme duquel la banque a fournit au fisc américain le nom de 4500 clients suspectées de fraude fiscale aggravée titulaires d’un compte UBS. Au final c’est probablement 10 000 noms que la banque suisse livrera.

 

Première conséquence de l’accord : alors que la fraude a été organisée par UBS, et bien que l’utilité de son témoignage ait été reconnue l’homme par qui le scandale est arrivé, Bradley Birkenfeld, qui a dénoncé les activités coupables de son employeur vient d’être condamné par la justice américaine à une lourde peine de 3 ans et 4 mois de prison pour avoir aidé ses clients à se soustraire au fisc.

 

Deuxième conséquence de l’accord : La plainte déposée par le fisc américain contre la banque helvétique devrait bientôt être retirée et l’affaire classée.

Au passage le fic américain vient de lancer un signal fort à toutes les personnes qui seraient prêtes à les informer sur des pratiques délictueuses de leur employeur !

 

Et demain au delà des banques ?

 

La méthode vaut on l’aura compris pour tous les secteurs, financiers, industriels ou immobiliers mais aussi et surtout en matière de délinquance écologique portant atteinte à la santé et à la nature, qu’il s’agisse d’OGM, de nanotechnologie ou de produits chimiques et phytosanitaires de toute sorte!

 

Aux véritables responsables, en plus des parachutes dorés, des salaires et primes mirobolante viendront désormais s’ajouter les primes d’assurances négociées par les avocats des mêmes avec la partie abusée mais complaisante !

 

L’essentiel est de pouvoir continuer sans casser le système. UBS était en grande difficulté financière, il fallait faire un exemple et l’achever ! Au lieu de cela le fisc américain a négocié une transaction ! Tout le monde sait que le verrou à faire sauter pour assainir les finances mondiales se trouve en Suisse !

 

Le fisc américain se grade bien d’y porter le coup fatal qu’il est en mesure de porter c’est dire si le moment n’est pas encore arrivé pour nous autres simples citoyens d’être assurés de la bonne santé éthique et déontologiques des multinationales financières et industrielles.

 

Eva Joly s’est exposée

 

Il faut d’autant plus saluer le courage d’Eva Joly. En s’attaquant à cette pieuvre gigantesque que constitue l’arrière cour bancaire des paradis fiscaux elle s’expose gravement.

 

Dans ces lieux se jouent, à l’abri des regards indiscrets, des pièces sordides entre quelques acteurs assoiffés d’argent, qui se connaissent. Ils ne sont jamais satisfaits, toujours ivre de pouvoir et surtout totalement dépouillés de tout sentiments civiques ou moraux. Là, pour s’aventurer sans risque, il vaut mieux avoir assuré ses arrières.

 

Il faut espérer qu’Eva Joly a bien pris toutes ses garanties.

 

Commentaires

Bonjour,

BNP est également la banque numéro 1 du financement du nucléaire !

Écrit par : fabrice | 14/02/2012

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu