Avertir le modérateur

30/07/2009

L'AlterTour à PENLY

penly.jpgLe 28 juillet le circuit pédagogique de l’AlterTour 2009 a fait étape dans la Région Dieppoise pour y rencontrer les militants écologistes de la cause anti-nucléaire. 

C’est à la salle polyvalente de GLICOURT, où rendez-vous a été pris pour midi, que se sont retrouvés pour un repas convivial une large soixantaine d’écologistes. 

Le Mouvement des Ecologistes Indépendants, membre du collectif STOP EPR Ni à PENLY ni Ailleurs était représenté à cette réunion. 

Durant plus deux heures chacun a pu faire connaissance, échanger et  partager les expériences vécues au grès des luttes menées ici et là. 

En début d’après midi l’ensemble des participants s’est transporté sur le site du chantier de l’EPR à Penly pour marquer sa détermination dans l’opposition au projet de réalisation du nouveau réacteur nucléaire

Un comité d’accueil « gendarmesque », constitué de pas moins de 4 à 6 voitures, 2 motos et d’une bonne quinzaine de gendarmes dont deux en treillis et casqués, bloquait la route d’accès au Centre d’Information au Public de la Centrale, juste sous le panneau de bienvenue EDF.

Chacun appréciera le déploiement, au service du nucléaire, de force de l’ordre et « de sécurité » que l’Etat met en œuvre lorsque des militants « non-violent » se déplacent pour expliquer leur opposition

Il est vrai que le nucléaire est quelque chose de tabou pour la démocratie française ! 

Pas de débat à l’Assemblée Nationale sur : les choix énergétiques en général et  les décisions concernant la filière civile et militaire en particulier! 

Qans quel but, un tel déploiement de gendarmes ? Simple sorte de paranoïa sécuritaire complètement hors sujet ? Volonté d’intimider ?

Après quelques échanges sur la question, avec les forces de l’ordre, pas forcément à l’aise d’ailleurs, celles-ci ont très vite accepté de demander à un représentant d’EDF de vouloir bien condescendre à venir jusqu’au barrage de gendarmerie. 

Le pauvre homme, directeur du site de son état, pied tremblant et propos contradictoires, débitant des litanies générales sur un ton peu convaincant n’a pas fait avancer d’un millimètre le débat ! 

Les Ecologistes présents ne se faisaient d’ailleurs aucune illusion. Ce n’est pas demain la veille que la nomenklatura du lobby pro nucléaire changera de rhétorique. 

Pendant longtemps encore il faudra aux écologistes répéter à leurs concitoyens, force de l’ordre y compris, que 

  • le nucléaire est dangereux pour la vie depuis le minerai jusqu’aux déchets produits par les centrales
  • le nucléaire est sale pour longtemps car il produit des déchets dont on ne sait que faire.
  • que le nucléaire, ça n’est pas l’indépendance énergétique, les mines d’uranium ne sont pas en France.
  • Le nucléaire c’est le mensonge et le refus de la transparence.
  • Que le nucléaire c’est le refus de la liberté et la dictature du secret érigé en système.
  • Que le nucléaire est moche car il défigure le littoral et mite les paysages naturels.

Vers 17 heures les AlterTour sont repartis pour leur prochaine étape de témoignage pédagogique, laissant le directeur du site de Penly avec ses   gendarmes 

Rendez-vous est pris sur l’AlterTour à l’étape de Notre Dame du Bois des Landes où les productivistes bétonneurs, associés, comme pour le projet EPR, à des élus locaux du PS et de l’UMP,  envisagent de remplacer 2000 hectares de terres agricoles par un aéroport de grand trafic passagers et marchandises

Ce projet en totale contradiction avec les engagements pris par le ministre de l’Ecologie, dans le cadre des objectifs du  Grenelle de l’environnement – prévention climat, préservation de l’agriculture de proximité, recherche de modes de vie et de transport différents –  éliminerait du paysage une cinquantaine d’exploitation agricoles au profit de centaines d’hectares de béton où viendront atterrir les cargos chargés de poires, de pommes, de fraises, de pruneaux et de légumes divers en provenances de pays où des agriculteurs sous payés les produiront dans des conditions sociales et écologiques inacceptables, au détriment de la filière agricole française et européenne. 

Ainsi va la vie à « EPR- Béton-Finance-Land » car il ne faut pas se tromper  PENLY et Notre Dame du Bois des Landes ne sont que les images du même projet mondial d’asservissement de l’Homme et de la Nature aux desseins fous des productivistes libéraux et socio-démocrates réunis.

 

Commentaires

Bernard,

Ce n'est pas Notre Dame du Bois des Landes mais Notre-Dame-des-Landes
Amitiés

Jean Pierre

Écrit par : LE VOGUER | 31/07/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu