Avertir le modérateur

22/08/2013

Lettre à Hamid Karzaï

Monsieur le Président Karzaï,

Les derniers mois de votre présidence sont une opportunité unique de renforcer le système de promotion et de protection des droits de la femme, engagé au début de votre mandat.

Les membres de la famille sont par définition les seuls témoins des violences domestiques. En les bâillonnant, vous envoyez un message aux criminels qu'ils pourront continuer à agir en toute impunité.

Je vous exhorte à œuvrer avec la Chambre haute pour que l'amendement de l'article 26 soit rejeté, et à protéger les femmes et les filles de votre Pays.

Je vous prie de croire Monsieur le Président à l'expression de ma haute considération.

Bernard FRAU

Délégué Général de "Humanisme-Ecologie-République"

France

___

Remarque: Bernard FRAU vous a envoyé ce message dans le cadre d'une campagne d'Avaaz pour stopper une campagne anti-femmes en Afghanistan sur :

http://www.avaaz.org/fr/justice_for_afghan_women_sam/?reply.

Pour y répondre,

Veuillez envoyer un e-mail à reply+Afghanistan@Avaaz.org

Pétition http://www.avaaz.org/fr/justice_for_afghan_women_sam/

Appelez le bureau du Président Karzaï

  • Aimal Faizî, Porte-parole du Président et Directeur de la Communication (+93 202 141 135)
  • Mr. Rahimi, Secrétaire spécial du Président (+93 799 322 777)

28/06/2013

Tous aux côtés d'Edward Snowden !

5341_129970720__421157c_1_460x230.jpg

À seulement 29 ans, ce jeune homme vient de risquer sa vie – sa petite amie, son emploi, sa maison – pour révéler le scandaleux programme PRISM mis en place par le gouvernement américain, qui lit et enregistre nos mails, messages Skype, publications Facebook et appels téléphoniques depuis des années.

Auparavant, Bradley Manning avait lui aussi transmis à Wikileaks ce type d’informations. Les États-Unis l’ont alors incarcéré, nu, en cellule de confinement dans des conditions qualifiées par l’ONU de « cruelles, inhumaines et dégradantes ».

Les autorités - et la presse - décident en ce moment même de la manière dont elles vont traiter ce scandale.

Si nous sommes des millions à soutenir Edward dans les prochaines 48 heures, nous ferons comprendre aux autorités américaines qu’Edward doit être traité comme le courageux lanceur d’alerte qu’il est et que c’est le programme PRISM qu’il faut éliminer.

*********

A l'attention du Président Barack Obama:

Monsieur le Président, nous vous appelons à faire en sorte qu'Edward Snowden soit traité de manière juste et humaine dans le cadre d'une procédure civile et régulière. Le programme PRISM est l'une des plus grandes violations de la vie privée jamais commises par un État. Nous vous demandons de le supprimer sans délai et de reconnaître qu'Edward Snowden a agi, non comme un criminel, mais dans l'intérêt de tous.

1406-Cybersecurite.jpg

Signons ensemble la supplique au Président des Etats-Unis

https://secure.avaaz.org/fr/stop_prism_fr/?tvstKab

 

Publié le 13 Juin 2013

Source:

 1372159814.png

04/01/2013

La Fille de l’Inde

Viol d'une étudiante indienne, Inde, New Delhi, Namita Bhandare, la fille de l'Inde, Change.org, Après le décès d'une étudiante indienne de 23 ans victime d'un viol collectif, Namita demande au gouvernement indien d'agir pour stopper les violences faites aux femmes.

Elle avait 23 ans, elle devait se marier dans quelques mois. Il y a deux semaines, six hommes l'ont violée, l'ont sauvagement battue et jetée d'un bus en marche à New Delhi. Cette étudiante, dont le nom n'a pas été révélé, a été surnommée "la fille de l'Inde". Elle est décédée des suites de ses blessures vendredi dernier.

Namita Bhandare sait qu'habiter à New Delhi, baptisée "capitale du viol", c'est vivre dans la peur permanente. Comme beaucoup d'autres, elle a longtemps cru que rien ne pourrait changer. Mais l'ampleur de la colère et du chagrin dans le pays l'a convaincue que ce crime pourrait marquer un tournant pour la protection des femmes.

Elle a donc lancé une pétition sur Change.org demandant au gouvernement indien d'agir enfin contre le viol.

Alors que cette tragédie a déclenché de grandes manifestations en Inde, près de 200 000 personnes ont déjà signé sa pétition. Le drame a fait les gros titres de la presse mondiale, Namita est donc persuadée qu'une mobilisation en France et dans d'autres pays pourrait montrer aux autorités indiennes que leur réputation de "plus grande démocratie du monde" est en jeu, si elles n'agissent pas rapidement.

Merci de cliquer ici pour signer la pétition de Namita demandant au gouvernement indien d'accélérer les poursuites dans les affaires de viol, d'introduire des formations de sensibilisation obligatoires pour la police et d'adopter de nouvelles lois protégeant les femmes.

Le calvaire subi par la "fille de l'Inde" a suscité un profond chagrin et une grande indignation partout dans le pays, à l'égard des responsables politiques qui ont trop longtemps négligé le grave problème du viol et des violences faites aux femmes

Selon les statistiques, une femme est violée toutes les 22 minutes en Inde. La plupart des violeurs ne sont jamais inquiétés.

Les femmes se voient souvent attribuer la responsabilité de leur viol, la police refuse d'entendre le récit des victimes, certaines étant même harcelées par les autorités censées les protéger.

Les autorités viennent d'être mises face à cette difficile Viol d'une étudiante indienne, Inde, New Delhi, Namita Bhandare, la fille de l'Inde, Change.org, réalité mais pourraient se dérober devant leurs responsabilités. Pour Namita, seule une immense vague de solidarité en soutien à cette prise de conscience nationale pourra permettre de faire enfin changer les choses. C'est pour cela qu'elle a besoin de vous.

Cliquez ici pour signer la pétition de Namita et demandez au gouvernement indien d'agir pour mettre fin à ces crimes pour de bon.

Merci d'agir pour le changement,

Benjamin et l'équipe de Change.org

PS: après avoir signé, merci de faire suivre ce message à vos amis pour donner encore plus d'ampleur à la mobilisation.

Pour plus d'informations:

Inde : dernier hommage à l'étudiante victime d'un viol collectif Le Monde

Viol collectif à New Delhi : justice sera-t-elle rendue pour "la Fille de l'Inde" ? Terrafemina

01/11/2009

Démantèlement de la centrale nucléaire de Brennilis

800px-Centrale_brennilis.jpgNous, signataires de cette lettre, demandons à Madame la Présidente de la Commission d’enquête d’indiquer dans son rapport que l’autorisation de démantèlement de la centrale nucléaire EL4 de Brennilis ne peut, conformément aux directives européennes en vigueur, être accordée en l’absence de débat  public général sur les démantèlements d’installations nucléaires, sur les risques encourus lors de ces démantèlements et sur le devenir des déchets.

 

Vous avez été désignée, Madame, pour recueillir les remarques des citoyens sur le dossier de démantèlement immédiat de la centrale nucléaire EL4 de Brennilis. Ce dossier important en volume voudrait nous démontrer que ce démantèlement peut être mené à bien jusqu’en 2025 quels qu’en soient les étapes et les « inconvénients ».

 

La justification du choix du démantèlement immédiat repose sur quatre éléments : sûreté, environnement, technique et développement durable mais EDF admet qu’il existe des « inconvénients » : déchets hautement dangereux non recyclables, nécessité d’utiliser une robotique coûteuse et doses collectives plus importantes prises par les travailleurs. Ces « inconvénients » -désignés comme tels dans le dossier- dépassent le simple cadre de la centrale nucléaire EL4 des Monts d’Arrée.

 

Nous ne pouvons accepter un tel projet qui :

- menace la santé des travailleurs et des personnes vivant autour du site pendant le démantèlement et pour les décennies à venir (contamination avérée de certaines zones, rejets de tritium et d’autres éléments par les cheminées qui se fixent dans les végétaux et animaux)

- produit des déchets radioactifs non recyclables : stockés sur place puis transportés vers des sites hypothétiques. Ils seront laissés aux générations futures.

- oublie de mentionner les coûts exorbitants supportés par la collectivité.

- ne donne aucune garantie sur la maîtrise complète de la filière jusqu’au stockage définitif des déchets les plus dangereux.

 

Que deviennent ces déchets en l’absence de :

- site de stockage de transition ICEDA/Bugey (envisagé mais non construit) ?

- site de stockage définitif ?

 

NOM :………….Prénom…….. Adresse……………….. Signature

 

Pétition à l’initiative d’AE2D (Agir pour un Environnement et un Développement Durables), de Bretagne Vivante, de la CLCV (Consommation Logement et Cadre de Vie), d’ERB (Eau et Rivières de Bretagne), de GMB (Groupe Mammalogique Breton), de SDNC (Sortir Du Nucléaire Cornouaille), de VMA (Vivre dans les Monts d’Arrée)

 

Merci de diffuser et de retourner cette lettre-pétition avant le 25 novembre 2009 à Sortir du nucléaire Cornouaille 53 impasse de l’Odet-29000 Quimper- tél 02 98 55 63 76

http://www.cyberacteurs.org/petitions/petition.php?id=43 

Pour consulter les dispositions de l'arrêté préfectoral d'ouverture d'enquête publique 

http://www.finistere.pref.gouv.fr/J-Actu/brennilis/AP_ouverture_EP.pdf 

 

Pour consulter le dossier de demande d'autorisation de démantèlement (source EDF) 

http://www.finistere.pref.gouv.fr/J-Actu/brennilis/accueil.pdf 

 

Pour consulter l'avis de recevabilité 

http://www.finistere.pref.gouv.fr/J-Actu/brennilis/recevabilite.pdf 

 

Pour consulter l'avis de l'autorité environnementale 

http://www.finistere.pref.gouv.fr/J-Actu/brennilis/autorite_env.pdf 

 

 

15:59 Écrit par Bernard FRAU dans 9. Pétitions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autorisation, enquête, rapport, débat public, déchets toxiques | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

17/06/2009

Il faut dire Non à l’Emprunt Nucléaire

EDF le très lourdement endetté champion du nucléaire, 24.5 milliards d’euros de dette, lance, un emprunt obligataire d’un montant de 1 milliards d’euros. Le dernier emprunt obligataire lancé par EDF dans le milieu des années 80 était destiné au financement des premières centrales nucléaires.

 

Alors que selon le groupe les fonds levés par cet emprunt serviront à « investir massivement » , la question peut légitimement se poser de savoir si cet emprunt n’est tout simplement pas destiné à couvrir  les très importantes pénalités que le Groupe devra, d’une manière ou d’une autre financer.

 

En effet les retards dus à l’incapacité d’AREVA de mener à leur terme dans des conditions normales de garantie de sécurité les chantiers EPR en cours en Finlande et en France seront générateur de lourdes pénalités.

 

La transparence démocratique, financière et industrielle n’étant pas la première des vertus d’EDF lorsqu’il s’agit des questions nucléaires, il apparaît urgent de demander à EDF des engagements ferme et précis quant à l’utilisation des fonds liés à l’emprunt qu’il lance aujourd’hui !

 

Au delà pour tous ceux qui ne veulent pas se faire les complices du lobby nucléaire, dont EDF est le représentant, une opération de boycott  de l’emprunt reste la solution la meilleure et la plus efficace. Dire Non à l’emprunt EDF est en la circonstance un bon moyen pour dire Non au Nucléaire

 

Le choix nucléaire doit en effet être remplacé au plus vite, parce que c’est un choix qui est non seulement dangereux, mais également sale et très coûteux.

 

Certes au moment de sa construction un réacteur producteur d’électricité est source d’emplois !

 

En revanche son exploitation, crée des quantités de déchets dont personne ne sait comment se défaire ainsi que des contaminations de sites dont la réhabilitation  n’est jamais évaluée ni prise en compte.

 

Le scandale du nucléaire c’est aussi cette irresponsabilité coupable.

 

La protection du climat, le souci des générations futures, la paix dans le monde imposent  de faire le choix des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

 

EDF malgré ses campagnes de publicité régulières en direction du grand public, combat en réalité ce choix qui nous est imposé par l’éthique de la responsabilité politique sociale et écologique.

 

C’est pourquoi il faut, aujourd’hui, dire non à l’emprunt nucléaire.

 

image pétition.gif

Pour signer la pétition, laisser votre commentaire

 

11:42 Écrit par Bernard FRAU dans 9. Pétitions | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : nucléaire, déchets, epr | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu