Avertir le modérateur

08/01/2013

Depardieu : Russe-Poutine en correctionnelle

depardieu632.jpgPlus les jours passent et plus il peaufine son image de minable ce Depardieu qui poursuit son périple à l’est, là où souffle le vent glacé de la démocratie malmenée.

D’Ouzbékistan où, pour quelques poignées de roubles, il depardieu-poutine_scalewidth_630.jpgs’est affiché avec la fille du potentat local, en passant par Grozny pour crier avec ferveur  son «Gloire à la Tchétchénie, gloire à Kadyrov», le voilà désormais dans les bras de Vladimir Poutine, à qui il donne du «tu», pour, cette fois, vanter la «grande démocratie russe».

S’il faut bien reconnaître que la Russie d’aujourd’hui n’est pas l’URSS d’avant Gorbatchev, force est de constater que ce pays reste loin, bien loin,  de ce qu’il est généralement attendu de la part de ceux qui revendiquent la qualité de grandes démocraties.

Les chanteuses  de Pussy Riot en savent quelque-chose, elles qui pour avoir appelé la Vierge Marie, dans la cathédrale Saint-Sauveur de Moscou, afin qu’elle délivre la Russie de Poutine, se sont retrouvées au niouf, vite fait bien fait pour «hooliganisme».

Bon, Vladimir ne plaisante pas avec l’étiquette.

Gérard Depardieu n’en a cure. Pris dans le jeu de ses extravagances, il donne, pour assouvir sa pitoyable  vengeance à l’égard de son pays, dans le rôle méprisable du flagorneur d’un puissant  – Vladimir Poutine –  jusqu’à le tutoyer ostensiblement en public.

La réalité est bien plus dure et plus cynique pour le «minable» à l’orgueil  «blessé» aveuglé par ses fantasmes !

Lui l’acteur de talent, en échange de la nationalité russe, d’un passeport et d’un appartement  le voilà, bel et bien, ria-1008254-jpg_883730.jpgdevenu comme un pantin à l’esprit désarticulé la triste marionnette complaisante, du Chef du Kremlin qui, assez intelligemment, a su se saisir, du comédien à l’égo surdimensionné  mais très populaire en Russie, pour se faire une bonne opération de communication auprès de son opinion public.

Après tout si Gérard Depardieu a voulu, à travers cette expédition en terre russe, faire un bras d’honneur aux Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,ministres du gouvernement français et au Président de la République, c’est son problème, nous verrons bien comment tout cela se terminera pour lui! Comme cela sera le problème de Brigitte Bardot qui menace de demander la nationalité russe.

Le problème pour nous c’est qu’il ne sait pas s’arrêter et Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,qu’au fond toutes ses extravagances et ses postures sur-jouées sont en fait en train de tourner à la farce insupportable d’une personnalité narcissique qui se présente à tort en persécuté  des plus hautes  autorités françaises et cela terni l’image internationale de notre Pays.

Convoqué au Palais de justice de Paris pour répondre, dans le cadre d’une procédure dite de  «plaider coupable», pour une infraction constatée le 29 novembre à Paris, Gérard Depardieu a décidé de ne pas se présenter alors que la procédure exige la présence du prévenu à l’audience et que celle-ci initialement prévue en décembre 2012  avait été déjà reportée à sa demande.

Pour mémoire, il faut rappeler que  ce 29 novembre Gérard Depardieu a été  victime d'un accident de scooter 1216191_de-quoi-depardieu-est-il-le-nom.jpgsans gravité , que son état a nécessité un contrôle d’alcoolémie auquel il ne s’est soumis que difficilement et que ce contrôle a révélé qu’il circulait avec  un taux d'alcool dans le sang de 1,8 g par litre de sang alors que le taux limite autorisé en France est de 0,5 g.

Pour cette infraction, Gérard Depardieu est susceptible d’une condamnation à 4 500 euros d'amende, d’un retrait de 6 points sur le permis de conduire et d'une peine de prison pouvant aller jusqu'à deux ans.

Pourquoi Gérard Depardieu ne s’est-il pas présenté ce matin à cette audience qui lui aurait évité un procès en bon et due forme devant le Tribunal correctionnel?

La réponse est à demander à l’intéressé mais on peut toutefois noter qu’en correctionnelle la présence du prévenu n’est pas exigée.

Celui-ci  a fait savoir qu’il était au Monténégro pour Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,discuter les conditions de sa participation dans un film qui retracera les frasques d’une autre « piteuses » de nos stars nationales, politique cette fois, puisqu’il s’agit de Dominique Strauss Khan.

Bon d’accord, mais depuis décembre il avait largement le temps d’aménager son agenda personnel.

Du coup on peut légitiment émettre des doutes et se dire qu’en plus de se montrer arrogant et méprisant Gérard Depardieu fait aujourd’hui  preuve d’une grande lâcheté.

Si boire inconsidérément et ne pas se maîtriser  relève Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,d’une forme de non-respect de soi,  conduire en état d’ivresse en prenant le risque de provoquer de graves accidents est particulièrement détestable car c’est montrer que l’on ne respecte pas les autres.

Il faut espérer qu’il reste à Gérard Depardieu deux roubles d’intelligence pour le comprendre. Mais cela n’est visiblement pas suffisant pour qu’il puisse l’assumer face à un juge.

Il s’est  défilé, c’est minable !

Brigitte Bardot, Gorbatchev, Vladimir Poutine, URSS, Ouzbékistan, Tchétchénie, Grozny, Kadyrov, Pussy Riot, hooliganisme, Gérard Depardieu, Minable, Kremlin, Moscou, Plaider coupable, Palais de Justice de Paris, Tribunal correctionnel, Taux d'alcool dans le sang, conduire en état d'vresse, DSK, Dominique Strass Kahn, Monténégro,Pas grave pour Gérard Depardieu, il dispose des moyens de se payer les services d’un bon avocat qui ira à la barre à sa place lui trouver toutes les  bonnes excuses à ses débordements.

Et puis si le Tribunal décidait de lui retirer son permis de conduire, il pourra toujours aller demander à Vladimir Poutine de lui avoir un permis de conduire russe.

En Russie lorsque l’on conduit, le taux d’alcool toléré dans le sang est de 0g ! Dur pour le nouveau citoyen de la «grande démocratie» qui aurait alors à bien surveiller sa consommation de vodka !

24/12/2012

C'est Noël: "Kala Christouyenna"!

sans-titre.pngKala Christouyenna c’est ainsi que les Grecs se disent « Joyeux Noël », j’ai pensé que pour ce Noël 2012 se souhaiter une bonne fête dans la langue des pères de la démocratie pourrait être une bonne façon de rendre hommage à ce peuple qui aujourd’hui paye le prix fort d’un système mondial rendu fou par les dérives que lui impose quelques idéologues anglo-saxon et de leurs émules bêlantes qui ont fait de l’argent, du profit, de la technoscience et de l’individualisme les muses maléfiques de leurs ténèbres infernales.

Bien sûr les Grecs et leurs enfants ne sont pas les seuls à souffrir !

Mes pensées vont aussi aux populations de tous ces pays ravagés par la folie prédatrice et guerrière qui démoli tout, les villes, les villages, les mausolées, les écosystèmes, les hommes, les femmes, les enfants, les vieillards.

Rien ne trouve grâce  au cœur des cyniques – en ont-ils un d’ailleurs ? – qui pensent que le prix de leur réélection vaut bien quelques massacres de populations civiles innocentes, largement médiatisés par une corporation-médiatique servile qui pousse les sujets « à la une » comme on pousse les poulets aux chaines de mise sous vide.

Loin de moi l’idée de stigmatiser tel ou tel pays, telle ou telle religion tel ou tel rédacteur en chef, chacun saura faire le tri. Il faut toutefois bien reconnaître que dans cette folie le monde occidental joue en première division, quelquefois bien sponsorisé par des Emirs soucieux de placer leur « saloperie » de pétrodollars…

Faut-il pour autant gâcher le peu qui reste encore au creux de nos esprits devenus, par la force des choses, quelque peu chagrin ? Le monde peut bien aller où il veut, Noël, quoi qu’il arrive reste la fête de la famille universelle qui dans la célébration de la naissance de l’enfant voit le signe d’une espérance, toujours renaissante, symbolisée par le soleil qui au solstice d’hiver entame sa nouvelle course victorieuse sur les ténèbres.

« Kala Christouyenna » à vous tous qui régulièrement, partagez à travers ce média, mes espoirs, mes craintes et mes indignations avec une mention toute particulière à ceux pour qui le chant de cette espérance natale peut ne pas résonner, en mode majeur ou mineur, d’un même accord.

En cadeau pour l’année 2013 ce conte merveilleux que nous a laissé Hans Christian Andersen ce poète du Nord qui a illuminé nos années enfantines. Encore aujourd’hui  le plaisir est grand de le redécouvrir. Bernard FRAU

"La petite fille aux allumettes"

la petite fille aux allumettes.gifIl faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin; il faisait déjà sombre; le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue: elle n'avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu'elle était sortie de chez elle le matin, elle avait eu de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle eut à se sauver devant une file de voitures; les voitures passées, elle chercha après ses chaussures; un méchant gamin s'enfuyait emportant en riant l'une des pantoufles; l'autre avait été entièrement écrasée.

Voilà la malheureuse enfant n'ayant plus rien pour abriter ses pauvres petits petons. Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes: elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé; par cet affreux temps, personne ne s'arrêtait pour considérer l'air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu un seul paquet d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières: de presque toutes les maisons, sortait une délicieuse odeur, celle de l'oie, qu'on rôtissait pour le festin du soir: c'était la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.

Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l'une dépassait un peu l'autre. Harassée, elle s'y assied et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose rentrer chez elle. Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et son père la battrait.

L'enfant avait ses petites menottes toutes transies. «Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts? » C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d'ornements en cuivre. La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer, lorsque la petite flamme s'éteignit brusquement: le poêle disparut, et l'enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.

Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise: elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes: et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite. Et puis plus rien: la flamme s'éteint.

L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un arbre de Noël, splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs: de tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite étendit la main pour saisir la moins belle: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles: il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu.

«Voilà quelqu'un qui va mourir » se dit la petite. Sa vieille grand-mère, le seul être qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte il n'y avait pas longtemps, lui avait dit que lorsqu'on voit une étoile qui file, d'un autre côté une âme monte vers le paradis. Elle frotta encore une allumette: une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère.

- Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh! Tu vas me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu t'évanouiras comme le poêle si chaud, le superbe rôti d'oie, le splendide arbre de Noël. Reste, je te prie, ou emporte-moi.

Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir la bonne grand-mère le plus longtemps possible. La grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin: c'était devant le trône de Dieu.

Le lendemain matin, cependant, les passants trouvèrent dans l'encoignure le corps de la petite ; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ; elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.

- Quelle sottise ! dit un sans-cœur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ? D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; c'est qu'ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, c'est qu'ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-mère la plus douce félicité

12:34 Écrit par Bernard FRAU dans 12. Point de vue | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noël, kala christouyenna, joyeux noël | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

17/12/2012

Ce que disait Gérard Depardieu en 2004!

Je ne résiste pas au besoin de positionner cet article simple et clair qui illustre bien l’incohérence du personnage Depardieu qui déjà en 2004 envisageait de quitter la France. Ses propos d’alors sont à rapprocher de ceux d’aujourd’hui. Bernard FRAU

Quand Depardieu voulait s’exiler… en Suisse

Par Laurent Neumann – Marianne.fr

Dimanche 16 Décembre 2012 à 16:56 |

Les envies d’exil fiscal de Gérard Depardieu ne datent pas d’aujourd’hui. En 2004, à l’occasion d’un livre d’entretien avec l’auteur de ces lignes (« Vivant ! » chez Plon), l’acteur évoquait déjà cette éventualité. Voici la question que je lui avais alors posée pour ce livre, et la réponse qu’il m’avait faite. Huit ans après, elle laisse songeur :

Laurent Neumann :« D’autres que toi ont choisi depuis longtemps d’aller vivre sous des cieux fiscaux plus cléments. L’idée d’aller t’installer en Suisse ou dans tout autre paradis fiscal ne t’a jamais traversé l’esprit ? »

Gérard Depardieu : « Je vais être franc avec toi : oui, j’ai déjà pensé m’exiler en Suisse. Non pas seulement pour payer moins d’impôts, mais pour gagner une certaine tranquillité. Pour fuir une pression médiatique qui a déjà causé beaucoup de tort à ma famille et à ma vie privée. Et, aussi, pour rejoindre un certain nombre de mes amis qui ont depuis longtemps élu domicile là-bas. Il y a un an et demi, j’ai demandé au fisc helvétique de calculer ma facture fiscale. Le forfait qu’il me réclamait était très élevé. J’y ai tout de même réfléchi à deux fois. Et puis, je me suis dit que c’était trop compliqué. Je me suis dit surtout que j’étais français et donc que je devais payer mes impôts en France. Au fond, je suis très bien ici. Mieux, sans doute, que partout ailleurs. J’aimerais simplement que l’on sache que lorsque je touche un gros cachet pour un film, je paie des impôts, des charges sociales, des cotisations chômage… Les sommes énormes qui sont annoncées dans la presse ne vont pas directement dans ma poche. Une fois qu’on a dit cela, je sais que je suis un privilégié, que je gagne beaucoup d’argent, mais je n’en ai absolument pas honte ».

À l’époque en 2004, et toujours à l’occasion de ce livre d’entretien, Gérard Depardieu avouait payer 2,3 millions d’euros d’impôts par an et être évidemment soumis à l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF).

Il ajoutait :«J’ai toujours su instinctivement qu’une partie de l’argent que je gagnais appartenait à l’État et devait être redistribué. Je suis pour le partage et la redistribution de richesses».

Au moment où il choisit de s’exiler en Belgique, ces propos sonnent comme un drôle de paradoxe.

18:56 Écrit par Bernard FRAU dans 12. Point de vue | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : marianne.fr, laurent neumann, exil fiscal, plon, vivant! | |  del.icio.us | | Digg! Digg |  Facebook | |  Imprimer

10/12/2012

Depardieu : «une vraie ordure» chez les Belges!

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronLe vieux sac à vin délabré, qui encore hier s’est fait pécho par les flics pour conduite en état avancé d’ébriété, a choisi de se domicilier dans le Hainaut  en Belgique.

C’est dans le petit village de Néchin, près de Tournay, à un kilomètre de Roubaix que le richissime comédien  - Gérard Depardieu est l’acteur le mieux payé du cinéma français -  vivra désormais une partie, une partie seulement de sa vie.  Juste ce qu’il faut pour cuver tranquillement son vin et dépenser son fric à l’abri du fisc français.

Le soutien, généralement imbibé de vinasse, de Nicolas Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronSarkozy lors du dernier scrutin présidentiel y rejoint d’autres personnes pleines aux as, comme, par exemple, certains  membres de la tribu Mulliez. Mulliez cette famille qui fait son beurre dans la bouffe et la fripe  vendues dans les hyper-marchés  sous l’enseigne  Auchan !

On ne doit rien avoir à dire aux riches à propos de leur Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, Pochtronfortune. Ils sont riches c’est tant mieux pour eux !  Surtout quand ils ont travaillé pour l’être, et qu’il contribue à la bonne image de la France. Ce fut à n’en pas douter longtemps le cas de Gérard Depardieu !

Mais là où cela devient  insupportable, indécent, voir obscène c’est de le voir aujourd’hui nous prendre pour des truffes.

«Là-bas, je ne suis pas un salaud qui a gagné de l'argent!», claironne le bouffon pour justifier  sa décision. Oui, Gérard Depardieu est un «salaud» non pas parce qu’il est riche –  qui d’ailleurs le lui reproche en France ? Personne ! – 

Gérard Depardieu se comporte comme un salaud parce qu’il se  tire pour ne pas régler son juste écot à la solidarité nationale et républicaine.  Gérard Depardieu ne mérite rien d’autre que mépris et mise à l’index.

Gérard Depardieu en pervers défrayant la chronique pour des affaires pas nettes dont, semble-t-il, il a tant bien que mal réussit à se sortir, ses fans ont passé l’éponge. 

Gérard Depardieu en voyageur en délire d’alcool  s’en prenant aux hôtesses de l’air ses fans ont commencé à la trouver saumâtre.

Gérard Depardieu en «sagouin» irrespectueux envers ses devoirs de citoyens,  cela ne lui serait pas pardonné comme ce n’est pas pardonné à son collègue en boisson Johnny Halliday.

La charge est lourde pourriez-vous rétorquer à l’auteur de ce papier pour le moins inamical.

Au nom de quel règle de bonne conduite ne devrions-nous pas river son clou à ce «sale type» qui fort de son fric et de sa notoriété s’attribue depuis quelque temps un droit permanent de mépris, de goujaterie partout où il passe et qui aujourd’hui nous trahis ?

Ces dernières années les frasques du comédien dépravé, qui partout fustige le «politiquement correct»  ne se comptent plus.

Depuis le mégot écrasé sur la moquette d’un studio de télévision de la BBC, en passant par les insultes envers une journaliste de TF1 qu’il traite de «salope», le coup boule à Florence contre un paparazzi dont il ne supportait pas la présence, ses urines répandues devant les passagers dans un avion de la ligne Paris-Dublin,  sa garde à vue après une chute de scooter à Paris où il circulait avec 1,8g d’alcool dans le sang…….

Au fond  cet ex-grand du cinéma, qui a su nous régaler et qui aujourd’hui n’est plus qu’une épave, remuante et bourrée de pognon, confite dans la vinasse est peut-être celui qui le mieux a su trouver un qualificatif pour se définir.

«Je suis une vraie ordure» a-t-il un soir déclaré à Frédéric Taddeï dont il était l’invité dans l’émission «Ce soir ou jamais».

Hé oui, Gérard Depardieu est «une vraie ordure» comme il le dit lui-même, non pas parce qu’il a gagné beaucoup d’argent encore une fois, mais parce qu’en se tirant en Belgique pour échapper aux règles qui s’imposent à tous dans le pays, dont il est encore un citoyen, il abandonne lâchement tous ceux qui ont contribué grandement  à faire sa notoriété et son  patrimoine.

Tous ceux qui ont payé pour le voir au cinoche, ceux-là sont des humbles à qui la société n’aurait pas pardonné le dixième de ce que lui Gérard Depardieu s’est autorisé. Ils se sentent trahis, abandonnés méprisés !

Gérard Depardieu, Néchin, Tournay, Roubaix, Nicolas Sarkozy, Mulliez, Auchan, Grande distribution, Salaud, Sagouin, BBC, TF1, Vol Paris-Dublin, PochtronPour cela et parce que de plus  il n’est pas un modèle pour la jeunesse de notre pays Gérard Depardieu ne mérite aucun respect ni indulgence! Dégages Pochtron !

09/12/2012

Il arrive…il arrive !

Kasimir, Clovis Perrin, Editions du Puits de Roulle, eMmA MessanA, emmacollages.com,  Deux ans après «Le Régime de Replète la Sorcière», eMmA MessanA nous annonce la publication en décembre 2012 aux Éditions du Puits de Roulle d’un recueil de comptines illustré par Clovis Perrin le bien nommé Kasimir dit pinson déplumé.

 «Tout ce qui vole n’a pas toujours des ailes... »

Kasimir, Clovis Perrin, Editions du Puits de Roulle, eMmA MessanA, emmacollages.com,  L’une est à la plume l’autre est au pinceau, c’est un régal. Ce recueil de comptines est frais, il permet aux petits et aux grands, ensemble loin de la fureur contemporaine des jours actuels, de partager de merveilleux moments en dehors du temps.

Kasimir, Clovis Perrin, Editions du Puits de Roulle, eMmA MessanA, emmacollages.com,  Je vous remercie pour l'accueil que vous réserverez à ces comptines en faisant marcher le bouche à oreilles, afin qu'elles puissent voler de leurs propres ailes vers le cœur des enfants, de leurs parents, de leurs maîtres et maîtresses, et de tous ceux que vous voudrez, sans oublier la hotte du Père Noël...

eMmA MessanA  assure elle-même la diffusion de son livre qui peut être commandé directement au prix de 15€ - hors frais d’expédition, France 3€ - en  écrivant, à: emmaconte@club.fr 

Pensez à indiquer votre adresse et si vous souhaitez une dédicace et à quel nom.

Source : www.emmacollages.com 

 

25/03/2012

LE LAXISME SECURITAIREDE NICOLAS SARKOZY

Par Philippe HACHET : Candidat à Gaillon des "Ecologistes de l’Eure" aux dernières élections cantonales

Dans la tragique affaire de Toulouse, il ne me semble pas que toutes les analyses aient été émises ; Il est vrai que bien souvent, on préfère donner à l’opinion publique des explications secondaires, permettant d’éviter tout débat sur les questions de fond. Cela s’appelle «noyer le poisson».

Une explication m’est venue à l’esprit.

Il se fait qu’en France, le Président de la République est aussi Chef des Armées.

Mohammed Merah avait pour objectif principal de s’attaquer à nos militaires; il y est parvenu, tragiquement et à plusieurs reprises. Nos soldats, protecteurs de notre liberté, ne meurent donc plus sur des terrains de guerre, de batailles mais, sur le sol même de notre patrie.

751296_123448997290.jpegNicolas Sarkozy, soit disant champion de la lutte contre l’insécurité, est aujourd’hui incapable d’assurer en France, la sécurité de ses soldats, nos compatriotes.

L’échec est sévère, la situation gravissime : notre pays n’est plus protégé ; là où un terroriste a réussi, d’autres peuvent l’imiter.

Et, dans le même temps, une bombe explosait devant l’ambassade d’Indonésie à Paris…Sur la côte d’azur, malgré la nomination d’un nouveau Préfet, les agressions à l’arme lourde continuaient…

26/10/2011

Halte aux fous furieux du maximum de profit à n’importe quel prix!

cora,grande distribution,mondelange,moselle,metz,hypermarché,caissières d'hypermarché,procureur de thionville,gendarmerie d'uckange,ticket de caisse,licenciementLes faits remonteraient à deux semaines, une caissière employée de l’hypermarché CORA de Mondelange en Moselle serait accusée de vol pour avoir récupéré un ticket de caisse, abandonné par un client, au dos duquel figurait une mention ouvrant droit à une réduction dans un restaurant rapide. La direction de l’hypermarché a convoqué  l’employée, celle-ci risque d’être licenciée.

Interrogée par une radio nationale celle-ci à déclaré : « J’ai pensé à mon fils de 8 ans, j’ai détaché le ticket, mais vraiment au vu de tout le monde, et juste après, à 2 heures, à la fin de mon service, on m’a interpellée, l’adjoint de la sécurité et ma chef de caisse me disant que c’est la propriété de Cora»

Une procédure de licenciement a été engagée ! De plus la caissière a été convoquée à la gendarmerie d’Uckange. Le procureur de la République de Thionville s’est fendu d’un rappel à la loi qui à fait l’objet d’une opposition de son avocat.

La caissière serait convoquée le 7 novembre pour un entretien préalable avant licenciement.

Outre que le fait que l’affirmation de la direction du supermarché qui estime que le ticket de caisse lui appartient semble contestable en droit –  un ticket de caisse est la propriété du client dès l’instant où on lui tend. Si ce dernier l’abandonne, le ticket devient alors une « res derelicta, une chose sans maître » –, cette affaire est d’une affligeante stupidité. 

Décidemment ces  enseignes de la grande distribution ne se privent de rien pour mettre la pression sur leurs employés. Non contents de les surveiller par vidéo dans leur relation avec les clients, ils en arrivent désormais à vérifier ce qu’ils ramassent par terre. Tout cela est lamentable, disproportionné et pour tout dire totalement inacceptable tellement il est facile de s’attaquer aux « petites gens ».

Ce genre d’événement n’a d’autre but que faire des exemples pour peser sur la totalité des personnels qui travaillent dans ces établissements.

cora,grande distribution,mondelange,moselle,metz,hypermarché,caissières d'hypermarché,procureur de thionville,gendarmerie d'uckange,ticket de caisse,licenciementPersonne n’est dupe, la règle pour ces enseignes est bien connue, il faut presser, presser encore pour sortir le maximum de profits qui remontent dans les holdings financières.

Les fournisseurs, de leur côté, en savent quelque chose eux qui ont été et sont plus que jamais soumis, par les centrales d’achats, à la course ininterrompue des remises et à une concurrence venant des produits importés.

C’est désormais le tour des salariés dont il faut s’assurer d’une productivité maximum afin de réduire les effectifs et d’augmenter les résultats d’exploitation. Ah travailler plus pour gagner plus! Pour eux c’est faire travailler plus pour gagner encore plus!

cora,grande distribution,mondelange,moselle,metz,hypermarché,caissières d'hypermarché,procureur de thionville,gendarmerie d'uckange,ticket de caisse,licenciementQuand aux consommateurs ils ont déjà été passés au « presse-purée ». L’explosion du coût moyen du chariot de « courses » est là pour en témoigner. Jouant sur tous les tableaux – passage à l’euro compris –  le montant du ticket de caisse à la sortie atteint  désormais des sommets intolérables. Alors que les prix pourraient être contenus !

cora,grande distribution,mondelange,moselle,metz,hypermarché,caissières d'hypermarché,procureur de thionville,gendarmerie d'uckange,ticket de caisse,licenciementIl faut regarder comment et à quel rythme ces magasins renouvellent la disposition interne des rayons et des caisses pour comprendre qu’en cette période de basses eaux, l’argent ne manque pas pour tout le monde, en tout cas pas pour la grande distribution qui veille au patrimoine de ses actionnaires toujours plus gourmands et insatiables!

Demain dans les grands magasins se généralisera l’installation des caisses automatiques afin que le client fasse le boulot des caissières que l’on aura virées, pendant que la plus value dégagée ira grossir les moyens en publicité pour vendre toujours et encore plus de produits de moins en moins bons.

Cette forme de productivisme est tout aussi néfaste et détestable que celle qui répand pesticides et autres vacheries en agriculture intensive.

cora,grande distribution,mondelange,moselle,metz,hypermarché,caissières d'hypermarché,procureur de thionville,gendarmerie d'uckange,ticket de caisse,licenciementIl est grand temps de se réveiller et de dire Stop. Il y en a assez, cela suffit ! Ces grandes enseignes qui ne sont au fond que des pompes à fric, avides, aveugles et cyniques n’apportent rien de bon à la collectivité!

Le temps est venu de regarder de plus prêt la manière dont elles fonctionnent et de les contraindre à participer à l’effort national d’austérité qui touche en ce moment les plus en difficulté de nos concitoyens mais également les classes moyennes.

29/07/2011

Harlem Désir demande à Coppé de dissoudre la "Droite Populaire"

Ce n’est parce que l’on a rien à dire qu’il faut fermer sa grande g……e, nous dit la coutume en matière de combat politique! Pourtant sur certains sujets particulièrement graves, l’on gagne souvent en politique à se taire et à travailler pour ensuite proposer du concret du solide pas du clinquant de bistrot.

 

Le patron par intérim du PS a choisi lui, de l’ouvrir au lieu de se taire.

 

Droite Populaire, Harlem Désir, Dissoudre, PS, UMP, Jean-François Coppé, extrême droite, FN, Marine LePen, République, Les Verts,Incapable de produire quelques propositions utiles et concrètes que ce soit, le Parti Socialiste  par la voix de son premier secrétaire par intérim a réclamé à Jean-François Copé de dissoudre  le collectif de la quarantaine de députés UMP regroupés à l’Assemblée Nationale, sous l’étiquette « Droite Populaire ».

 

Selon Harlem Désir, ce groupe de députés constitue au sein de la majorité actuelle « un pont permanent entre l’UMP et l’extrême droite ».

 

Harlem Désir accuse le patron de l’UMP de « double jeu, de double langage » en prétendant « continuer à représenter les Valeurs de la République », et « de jouer avec le feu » en soutenant à l’intérieur de l’UMP des initiatives de ce genre.« Il faut arrêter la banalisation des idées de l'extrême droite au sein de la droite républicaine » a déclaré Harlem Désir !

 

Porter un coup d’arrêt à la banalisation des idées de l’extrême droite au sein de la droite  quel républicain conséquent pourrait ne pas être d’accord avec cela ? Sur ce plan là il peut être suivi pour autant que la balance soit équilibrée. La banalisation doit être combattue à droite comme à gauche.

 

Et là le  Premier secrétaire du PS n’a pas, s’agissant de la banalisation de l’extrême droite de leçon de morale à donner. Chacun se souvient qu’en son temps c’est un socialiste, pas n’importe lequel, ami de Bousquet de surcroit, qui en 1986 a permit au FN de compter plusieurs dizaines de Député à l’Assemblée Nationale.

 

A propos de cette injonction de dissoudre faite à l’UMP, on peut se demander pourquoi le Premier secrétaire du parti socialiste ne pousse pas le raisonnement jusqu’au bout. Plutôt que de s’arrêter au milieu du gué, pourquoi Harlem Désir ne demande-t-il pas au Président de la République en même temps que la dissolution du collectif de « la Droite Populaire » celle du Front National de Marine Lepen ?

 

Faut-il comprendre qu’Harlem Désir joue également un double jeu. Double jeu tactique au terme duquel le PS reprocherait à l’UMP des proximités avec l’extrême droite, pas le FN chacun a bien noté les propos, et bénéficierait de la présence de ce dernier aux prochaines élections Législatives et gagner, à la faveur   de triangulaires de second tour, un maximum de sièges à l’Assemblée Nationale.  

 

Le FN dont on ne serre pas la main des dirigeants, que l’on côtoie en ce pinçant le nez mais que l’on tolère et que l’on ménage comme potentiel allié objectif contre la droite dite Républicaine. Faux culs ! Lamentables hypocrites ! Tout cela est abject et contribue à tuer la démocratie.

 

Le Premier secrétaire du Parti socialiste, s’agissant de la défense des valeurs républicaines, devrait commencer par nettoyer vigoureusement dans ses propres rangs en désapprouvant publiquement et clairement les propos de certains élus Verts, avec lesquels le Parti socialiste entend demain gouverner la France  sur lesquels il y a beaucoup à dire.

 

Sont-ils républicains ces élus Verts qui réclament « une laïcité raisonnée (???) qui reconnaisse la part de l'appartenance ethnique, culturelle, religieuse, linguistique » et qui expliquent qu’« aujourd’hui, avec les guerres, les crises économiques, sociales et écologiques, il est évident que le modèle hérité de nos parents n’est plus apte à répondre aux besoins d’aujourd’hui » ?

 

Droite Populaire, Harlem Désir, Dissoudre, PS, UMP, Jean-François Coppé, extrême droite, FN, Marine LePen, République, Les Verts,Sont-elles républicains ces personnalités écologistes de gauche qui n’en finissent pas de cracher sur la République « une et indivisible » pour soutenir « mezzo voce » une France fonctionnant sur le modèle anglo-saxon du développement séparé des communautés ?

 

Il est vrai que par ces temps de basses eaux morales, à l’heure où, chaque jour qui passe, l’on nous montre telle ou telle figure du Parti se rendre à l’invitation des Services de Police pour faire la lumière sur les agissements  d’un ex candidat socialiste à la Présidence de la République suite à une plainte pour tentative de viol, il faut faire diversion. Quoi de mieux que de lancer le débat sur le terrain des proximités avec l’extrême-droite des uns ou des autres.

 

A l’heure du drame d’Oslo, à l’heure de la montée des intolérances, des fanatismes et des replis sur soi, les citoyens, la République, sont en droit d’attendre, d’un parti qui prétend vouloir prendre en main les destinées d’un Pays comme le nôtre, un débat d’une autre hauteur et des analyses plus pertinente.

 

Au moment où les menaces d’instabilité générale et mondiale se font pressantes, les minables combats de petits coqs de petites basse-cour auxquels le PS invite les Français, mais la remarque vaut tout aussi bien pour l’UMP contribuent à alimenter cette peste qui monte en Europe et à désespérer les électeurs !

 

En France comme partout ailleurs en Europe ils  attendent de leurs dirigeants, de la dignité, des signes de rassemblement, et des propositions concrète qui puissent les rassurer pour l’avenir et non ces faux débats qui ne les rassurent en rien et surtout dont ils comprennent l’inutilité au point effectivement de se détourner des valeurs démocratiques et républicaines.

 

Il est de la responsabilité des dirigeants politiques de tous bords, de droite ou de gauche, d’être à la hauteur des défis qui se présentent. La généralisation de la montée des extrémismes et les sympathies qu’ils recueillent auprès des classes populaires déboussolées par les ruptures d’un monde devenu imprévisible demandent mesure et travail et conscience.

 

Alors de grâce  Harlem Désir cessez vos jérémiades, mettez votre Parti au travail et arrêtez une bonne fois de prendre les Français que pour des c….

 

25/07/2011

Somalie: l'horrible scandale!

 7eb5ddf4-a7b0-11e0-ab3e-ab72206b9938.jpgLa situation sanitaire et sociale dans la corne de l’Afrique – Afrique de l’Est – est devenue problématique! La sécheresse, la plus dure depuis 60 ans, qui frappe cette région du globe est telle que des milliers de personnes, en particulier des enfants, vont sans doute mourir de faim et de déshydratation dans les semaines à venir.

Les enfants de Somalie, pays, peuplé de 12 millions d’habitants, qui va depuis 1991 de dérive en dérive, seront encore une fois les victimes innocentes d’une «plaie» qui les frappe de plein fouet et qui vient se surajouter à une crise désormais endémique depuis la chute du Président Siad Barré.

Le Président de la Banque africaine de développement, Donald Kabéruka, a sans doute quelques bonnes raisons pour déclarer: «La crise alimentaire de cette année est totalement liée aux destructions provoquées par l'insurrection».

somalie8.jpgDepuis 1991, la guerre civile, l’inorganisation du pays, l’opposition de la rébellion islamiste à la mise en place d’un gouvernement central à Mogadiscio et le refus de toute assistance en provenance des organisations humanitaires de l’ONU sont autant de causes majeures dans l’ampleur de la dramatique hécatombe qui s’annonce.

1982881 Camp de dolo Abo Ethiopie 05 07 2011.jpgPériodiquement la sécheresse touche la région – Kenya, Éthiopie, Djibouti, Somalie, Érythrée – et les belles déclarations succèdent aux belles déclarations. Par exemple ces propos avancés par la Banque Mondiale. «A long terme, il est important pour les pays de la Corne de l'Afrique de se préparer aux sécheresses récurrentes que les changements climatiques rendront encore plus intenses. Une approche transversale intégrant la sécurité alimentaire, la pauvreté et le changement climatique est nécessaire» .

somalie6.jpgCertes mais la situation est loin d’être nouvelle cela dure depuis plus de 20 ans, les mécanismes sont connus. Le cycle de la famine commence avec l’insuffisance de pluies, qui affectent les récoltes, du coup le prix des céréales s’envolent sur le marché – plus 270% d’augmentation – l’accès à la nourriture devient problématique, tant pour les populations mais également pour le bétail qui lui aussi finit par mourir. La boucle est bouclée, il n’y a plus de ressources.

Depuis juin 2010 c’est cette malédiction qui conduit à une pauvreté extrême et pèse sur le devenir de ces millions de personnes malmenées par la vie.

Il manquerait 1,5 milliard de dollars pour permettre à la Somalie de s’en sortir! Cela est dérisoire comparé aux gâchis que se permet le monde développé. Et puis s’en sortir jusqu’à la prochaine fois ne suffit pas!

Il faut cesser de travailler sous la contrainte de l’urgence et passer de la parole aux actes. Il faut en finir avec la famine et agir en profondeur sur ses causes !

somalie9.jpg«Décréter la famine, comme le font les Nations unies, est un acte politique. Il n'y a pas de famine, juste une sécheresse» a déclaré Cheik Ali Mohamed Rage le chef rebelle islamiste en place en Somalie. Il faut à ce genre de propos apporter des réponses fermes, appropriées et concrètes. Il faut d'abord dire que la famine est une question politique et s'y atteler pour l'éradiquer.

La France qui préside le G20 a demandé à la FAO la convocation ce lundi à Rome une réunion ministérielle sur la crise dans la Corne d’Afrique.

c2bd3a6a-a7b0-11e0-ab3e-ab72206b9938.jpgAux enfants qui meurent en Somalie les banalités qu’énonce le ministre français de l’agriculture ne sont que blablabla, «Si nous ne prenons pas les mesures nécessaires, la faim sera le scandale de ce siècle», la «communauté internationale a échoué à assurer la sécurité alimentaire» et n'apporte pas d'espoir de règlement au fond.

Que va t-il sortir de ses conciliabules entre gens qui mangent à leur faim et dont les poubelles regorgent des déchets des repas qu’ils n’ont pas pu terminer?

Cette réunion servirait-elle, une fois de plus, à faire mousser quelques dirigeants, suivez mon regard, déjà en campagne électorale pour se faire réélire?

Au delà de l’aide d’urgence à apporter immédiatement à ce coin sinistré de la planète, un plan global assorti des financements correspondants et traitant des questions essentielles à la pérennité de la vie dans la corne de l’Afrique – ressource en eau, régulation du prix des denrées alimentaires, démographie, sécurité des populations, mise en place d’une administration solide – va t-il y être décidé?

Si tel n’était pas le cas alors, comme toujours, nous passerions à côté des questions que nous posent globalement ce monde des pauvres qui nous regarde nous empiffrer et parce qu’il se sent disparaître se laisse doucement mais sûrement envahir par la haine.

Modadicio insurgés islamistes.jpgLa guerre pour se nourrir, pour boire, sera pire que la guerre pour l’appropriation du pétrole! Nous aurons à veiller, nous populations dites développées, à ne pas rester trop longtemps sourds à la, encore silencieuse, complainte des affamés et des assoiffés.

C’est aussi à l’aune de ces questions qu’il nous faudra demain choisir nos dirigeants et représentants.

17/07/2011

Eva Joly: Française mais républicaine.

 Décidément les écologistes d’EELV sont fâchés avec la République!

1310311626.jpgAu moment où le monde est en train d’aller dans le mur en klaxonnant – crise financière généralisée, multiplication de conflits armés, menace d’éclatement de l’Europe, crise écologique planétaire – Éva Joly, candidate d’EE-Les Verts, qui vient à peine d’entrée en campagne il y a 3 jours a choisi de faire le «buzz média» en mettant ses pas dans ceux des politiciens minables. Créer la division sur des sujets dont chacun sait qu’ils ne sont pas déterminants pour régler les questions d’importance est un moyen connu pour tromper le citoyen en lui faisant croire que l’on s’occupe de lui.

Faire de la politique autrement ne consiste pas à pratiquer les méthodes de l’ancien ministre de l’intérieur de la France ou celles de l’actuel. C’est pourtant ce que vient de faire Éva Joly.

De quoi s’agit-il?

354729-193544-jpg_227399_434x276.jpgLa candidate d’EE-Les Verts a déclaré vouloir supprimer le défilé militaire du 14 juillet qui est organisé sur les Champs Elysées depuis 1880 pour le remplacer par «un défilé citoyen». Comme chacun peut le remarquer, Éva Joly n’a pas eu de mots concernant les soldats français tombés en Afghanistan et la douleur des familles touchées par le malheur.

Cette proposition dérisoire, inutilement et bêtement polémique, n’a rien de déterminant et d’éclairant concernant les choix de politique de défense de la France. Les Français attendent aussi que les écologistes se prononcent sur ces sujets. Quel budget, quelle contribution à la mise en œuvre d’une défense européenne, quel positionnement par rapport à l’Otan?

Ces questions ne semblent pas concerner Éva Joly qui, dans nos institutions, faut-il le rappeler, si elle devait devenir président de la République serait en titre le chef de nos armées. Pas qu’elle n’intéresse les dirigeants d’EE-Les Verts et leur partenaire Antoine Waechter.

Mais il y au moins aussi grave!

1550490444.jpgApostrophant «cette France guerrière» Éva Joly a justifié sa position en déclarant que «le temps est venu de supprimer les défilés militaires du 14 Juillet parce que ça correspond à une autre période». Ce faisant l’ex-magistrat se propose de gommer d’un trait de «buzz» l’histoire des liens qui depuis la Révolution française unissent la Nation, donc le Peuple, et son armée.

Valmy compte dans l’imaginaire des Républicains comme compte cette commémoration de la Fête Nationale décidée par la 3ème république, après la défaite de 1870, pour ressouder la communauté nationale.

Pour d’autres dirigeants d’EE-Les Verts cette volonté de s’affranchir des valeurs de la République n’est pas nouvelle.

291446_15432403_460x306.jpgNoël Mamère dans un article fin 2010, intitulé «la laïcité n’est pas racisme» n’écrivait-il pas déjà: «il est évident que le modèle hérité de nos parents n’est plus apte à répondre aux besoins d’aujourd’hui». Signant une tribune édifiante dans libération fin janvier 2011 – Manifeste pour une écologie de la diversité – le même Noël Mamère avec cette fois Esther Benbassa et Éva Joly proposait «une laïcité raisonnée qui reconnaisse la part de l’appartenance ethnique, culturelle, religieuse, linguistique» ajoutant, «une république équilibrée en harmonie avec la mixité réelle, tels peuvent être les moteurs d’une société active et créative»

2109_Aubry_inside.jpgC’est bien en cohérence avec cette position à propos de la laïcité que Cécile Duflot a rappelé à l’ordre une élue EE-Les Verts, Fatiha Ben Ahmed, adjointe de la mairie du IXe arrondissement de Lyon, qui début juin, avant de procéder à la cérémonie d’un mariage civil, a exigé de la future épouse qu’elle retire son voile: «Elle a dépassé le cadre de la loi. Les 2.000 élus écologistes se battent dans les mairies pour célébrer tous les mariages, quels que soient les vêtements ou les youyous. Ce n'est pas une élue qui va changer nos pratiques»!?

Il faut noter qu’à travers les interventions publiques de ses dirigeants qui remettent en cause les valeurs et l’histoire de la République, souvent en stigmatisant le passé de la France, EE-Les Verts pousse par ailleurs à Strasbourg avec les Verts européens une vision de l’Europe régionaliste soit disant parée de toutes les vertus démocratiques et pacifistes.

Il conviendra qu’à la faveur de la prochaine élection Présidentielle cette question soit mise sur la table des débats car c’est être pris d’un parti pris idéologique indécrottable que de faire croire que la réponse «aux problèmes de la fragmentation de la société française» se trouverait dans la destruction de la Nation et de sa défense, au profit d’un espace européen construit sur la disparition des Nations.

La clarification s’impose!

Tous les Ecologistes ne pensent pas comme Éva Joly, Noël Mamère, ou Cécile Duflot et ne sont pas les otages de la surenchère gauchiste du NPA sur ces questions.

1048658.jpgTous ceux qui croient que ce n’est pas en foulant aux pieds les valeurs que porte le projet Républicain que l’on fera avancer en France et en Europe un projet authentiquement écologiste et humaniste ont le devoir désormais de dire haut et fort! Ça suffit!

Antoine Waechter, Corinne Lepage, Nicolas Hulot sur le sujet doivent se sentir interpellés et prendre nettement position. Cet appel les concerne eux aussi!

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu